• Patrick Chenebaux

L’assurance cyber, un marché sous tension



40 à 50% : c’est en moyenne le niveau d’augmentation des primes d’assurance pour couvrir le risque cyber en 2021*. Augmentation qui s’accompagne d'une hausse conséquente des franchises. Depuis la fin 2019, le nombre d’attaques cyber a explosé, et le marché du risque cyber, auparavant rentable pour les assureurs, a connu un renversement de tendance en 2020.

Les assureurs ne veulent plus assurer les risques seuls et les entreprises se trouvent obligées de trouver de nouveaux partenaires, parfois hors d’Europe (Bermudes, MO par exemple).


Un fois de plus, on mesure à quel point ce risque cyber a un impact global sur les entreprises, impact notamment financier sur lequel la Direction doit se pencher. Alors que les assurances demandent de nouvelles garanties sur le volet technique de la sécurité, la solution d’un homme/ femme orchestre, aguerri.e aux problématiques de l’entreprise et doté.e d’une vision transversale de la cyber, prend tout son sens. C’est cette solution que propose ENEID-Transition.


Au-delà des nouveaux questionnaires spécifiques des assurances sur les outils de défense face aux rançongiciels, on peut aussi se demander quand viendra le temps des questionnaires évaluant la maturité cyber de la Direction Générale et son engagement réel dans la mise en œuvre d’une cyberdéfense efficace.



*Source : Article de l'Usine Nouvelle du 8 Septembre 2021 écrit par Jonathan Grelier


14 vues0 commentaire